Qui sommes-nous?La naissance d'une nouvelle association

En quelques mots...

 

C’est une nouvelle association de santé, interprofessionnelle, apolitique et non syndicale, à but non lucratif, ouverte à tous les libéraux de santé du Pays Coeur d’Hérault qui se sont engagés volontairement dans une démarche commune de rassemblement et de mutualisation.

Elle a pour objectifs de développer les échanges et les synergies entre tous les intervenants impliqués dans le domaine de la santé du territoire, pour une meilleure prise en charge des patients et l’amélioration de la coordination des soins.

Il a été décidé d’élargir le champ d’intervention des associations professionnelles de santé déjà existantes sur notre territoire, à l’ensemble de tous les acteurs de santé en une seule entité associative. Cette nouvelle création ne fait que compléter et s’associer aux différentes structures mises en place depuis plusieurs années, le plus souvent à l’initiative des libéraux de santé eux-mêmes, avec le soutien actif de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Commission Locale Santé (CLS) du Pays Coeur d’Hérault.

L'association "SANTE LIB Coeur d'Hérault" est avant tout, un lieu de discussions, de rencontres et de débats. Elle veut être aussi partie prenante dans l'organisation territoriale des soins et se positionner, en tant que nouvelle entité représentative des libéraux de santé de coeur d’Hérault, comme une force de proposition pour tous les sujets touchant à toutes les questions de santé du territoire, pour aborder et faire remonter toutes les problématiques de prise en charge, de coordination des soins et des difficultés d’exercice.

Les structures existantes

 

- L’association PELMECH en 2011, avec l’ouverture sur le centre hospitalier de Clermont l'Hérault de la Maison Médicale de Garde (MMG) du Cœur d’Hérault, qui assure les consultations de médecine générale aux heures de fermeture des cabinets médicaux le soir, les week-ends et jours fériés.
mockup STRUCTURES3

- L’Association des Médecins Correspondants Samu 34 (AMCS34) en 2013, de l’AMU-UMUPS, pour la mise en place d’une garde médecin mobile 24/24h et 7/7j sur le territoire et basée sur Clermont l'Hérault au plus près des populations du Pays Cœur d’Hérault et des Hauts Cantons, dont l’intervention de la VRM Cœur d’Hérault, Véhicule Radio-médicalisé constitué d’un médecin et de son chauffeur pompier, est déclenchée après appel et régulation du Centre 15.

- La création en 2016, de la Nouvelle Maison de Santé Pluri-professionnelle, Place Alsace Lorraine, sur Lodève venant compléter et élargir l’offre de soins sur le lodévois et Larzac.

- Le projet santé sur le secteur de Fontes et ses environs avec la création d’un Pôle Santé Pluri-professionnel pour lutter contre la désertification médicale sur ce secteur du territoire.

-L'association SOS kiné bronchiolite, créée en 2006, assure durant les week end et jours fériés la prise en charge, par les kinés libéraux, des nourrissons ou jeunes enfants atteints de bronchiolites.

- Le déploiement du projet MAIA en pays Coeur d'Hérault en 2016 permet la prise en charge des patients âgés et dépendants, avec un partenariat ville-hôpital, ainsi qu’une meilleure gestion de tous les intervenants à domicile de ces patients "lourds" en perte d’autonomie : poly-pathologiques, malades d’Alzheimer, patients handicapés.

Défense et développement des soins de proximité

 

La participation active et volontaire de tous les libéraux de santé du territoire permet le maintien et le développement des Centres Hospitaliers Locaux de Proximité : Lodève, Clermont l'Hérault et Pézénas. Ce qui permet une prise en charge globale des patients à domicile, en ambulatoire, dans les établissements de soins ou les EHPAD.

Les libéraux de santé interviennent dans ces centres hospitaliers locaux de proximité, auprès de leurs patients, souvent âgés et fragilisés. Cela permet une meilleure continuité des soins, sans rupture brutale dans le parcours de ces personnes, un meilleur accompagnement des familles facilite leur retour à domicile.

La création de nouvelles unités en plus de l'activité de médecine (SSR : Soins de Suite et de Réadaptation, unités de soins palliatifs, d’addictologie et psychiatrie, etc.), limite les inconvénients et les coûts supplémentaires liés aux déplacements des patients sur les grands centres hospitaliers.

Une organisation des soins au niveau territorial permettra de développer les moyens technologiques et informatiques (télémédecine et téléconsultations), de sensibiliser et former tous les professionnels de santé aux nouvelles évolutions mises à disposition pour le suivi des malades et de leurs maladies.

L'implication des libéraux

 

Les libéraux de santé du territoire, pour certains depuis plus de 40 ans, se sont toujours impliqués dans une prise en charge globale avec le souci d’offrir un meilleur service médical rendu au plus près des besoins de santé des populations et de la demande de soins.
mockup liberaux

 

- Implication des infirmier(e)s libéraux (IDEL) sur de nombreux projets de soins et d’éducation thérapeutique (association et réseaux de soins spécifiques), intervenant(e)s dans tous les dispositifs de prise en charge à domicile (HAD, SSIAD) et nouveaux dispositifs tel que PRADO, etc.

Participation des orthophonistes libéraux, à la prise en charge des enfants en difficulté et à l’accompagnement de leurs parents dans les démarches administratives de plus en plus lourdes à assumer, en coordination ou collaboration avec les médecins traitants libéraux, les services administratifs, les établissements et la médecine scolaire, les services d’aide à l’enfance ou ceux de la MDPH, les services hospitaliers de neuropédiatrie ou pédopsychiatrie du CHU au travers de leurs antennes locales. Les prises en charge des patients neurologiques à domicile nécessitent également une bonne coordination des soins et de créer des liens avec les médecins, les infirmier(e)s et les kinés, par exemple.

Dans cette sorte de maillage territorial, les libéraux de la santé ont su trouver des solutions pour établir une certaine cohérence et le plus souvent en corrélation avec la demande de soins de tous les patients sans aucune restriction, à travers un réseau qui s'est formé progressivement et évolue sans cesse au cours du temps.

 

Ce maillage territorial est constitué par :

-  tous les cabinets libéraux (de groupe ou exercice individuel) et la mise en place progressive depuis plusieurs années de consultations spécialisées (en cabinet principal ou secondaire) dans les différents centres médicaux ou pôles de santé, plus anciens ou nouvellement créés. 

la présence permanente de tous les infirmièr(e)s libéraux très actifs sur l'ensemble du territoire, des petits villages aux gros bourgs, assurant ainsi l'accompagnement de leurs patients, parfois sur plusieurs générations, assumant aussi la continuité des soins et le maintien d’un lien social continu auprès de personnes souvent démunies et âgées.

-  le maintien en proximité des pharmacies et des centres de radiologie de Clermont l'Hérault et de Gignac.

- le développement des établissements de santé, les Centres Hospitaliers Locaux ou les cliniques du territoire.

 

Les adhérents

Le cap de la centaine d'adhésions sur les 400 libéraux de santé exerçant sur le Pays Coeur d'Hérault a été très rapidement franchi, deux mois à peine après sa création en octobre 2015.
Toutes les professions médicales et paramédicales sont représentées dans l'association : médecins généralistes et spécialistes, infirmier(e)s, kinésithérapeutes, sages-femmes, dentistes, orthophonistes, pharmaciens, ostéopathes, orthodontistes, podologues, pédicures, orthoptistes, prothésistes et épithésistes, psychologues et psychomotricien(ne)s, etc.

Conseil d'administration

Il est composé de 30 membres :

  • 8 infirmier(e)s
  • 7 médecins généralistes
  • 5 médecins spécialistes (cardiologue, gastroentérologue, psychiatre, radiologue)
  • 3 masseurs kinésithérapeutes
  • 3 pharmacien(ne)s
  • 2 orthophonistes
  • 1 sage-femme
  • 1 dentiste